Blog

Posté par sur mai 12, 2018 dans Non classé | zéro commentaires

Blog

 
 

Avoir confiance en l’univers

sera le thème du mois de mai. Depuis février 2018 j’alimente ce blog en développant mes pensées sur un sujet d’actualité, sur une thématique de développement personnel ou d’évolution spirituelle. C’est parti !
 
N’hésitetz pas à partager l’info !
 
 
Avoir confiance en l’univers
Ce mois-ci (mai 2018), j’ai décidé d’aborder un vrai sujet bateau, disons plutôt paquebot. Il se peut que vous ayez déjà (presque) tout lu à ce sujet, pratiqué tous les exercices et méditations proposés en vue de gagner un max de confiance. Mais alors, que puis-je bien ajouter à tout ce qui a déjà été dit? Et pourtant, je vous invite à lire la suite, peut être qu’il y a du nouveau en la matière.
Faire confiance à quelque chose ou quelqu’un implique l’idée de la fiabilité. J’ai confiance en mon interrupteur de lumière, j’ai confiance en mon ordinateur ou en ma femme de ménage. Et quand vous vous regardez dans le miroir, la confiance que vous avez en lui vous permet de dire que le nez qu’il vous renvoie est vraiment un peu tordu et que … Lancer une balle contre mur va la faire rebondir et revenir vers vous. Tout cela est fiable, mais alors, l’Univers est-il fiable ? Vous renvoie-t-il la balle que vous avez lancé, vous renvoie-t-il votre image avec fidélité ? J’ose affirmer que non ! L’Univers n’est pas fiable, il ne fonctionne ni comme un miroir, ni comme un mur qui vous renvoie les balles comme vous les lui avez envoyé. Bien souvent, vos actes généreux ne produisent aucune générosité à votre égard. Les bonjours lancés dans un restoroute tôt le matin, vous auriez aussi pu les prononcer devant une assemblée de sourds-muets. Plein d’optimisme, cette non fiabilité avérée de l’Univers nous a amené à produire quelques idées fallacieuses et hélas impossible à vérifier du genre : tu récoltes ce que tu sèmes, il te sera rendu au quintuple, les malheureux seront consolés, les affamés seront rassasiés et les dévoués iront au paradis. Combien de graines semées n’ont jamais germé – et combien de personnes attendent toujours la consolation due? Et pourtant, ça fait des millénaires, et peut être même bien plus longtemps que nous nous racontons certaines histoires à propos de l’univers.
En réfléchissant un peu, j’ai réalisé que nous fonctionnons avec l’Univers comme avec une banque : nous déposons nos actes de générosité sur un compte en l’Univers et espérons qu’il nous les retourne avec les intérêts dans un autre temps. Est-ce cela, avoir confiance en l’Univers ? Est-ce une machine à faire fructifier nos investissements ? Non, non et non, ça suffit ! De manière perverse, cette idée-là nous pousse à croire que nos actes mus par le dévouement, la gentillesse, la générosité, l’altruisme et le déni de soi seront récompensés et qu’il y a un véritable intérêt à donner, parce que cela génère du karma positif et reviendra en retour.
A mon avis, la première grande loi est que l’Univers fonctionne instantanément. Mais comme il est très complexe, nous ne verrons pas forcément l’effet de nos actions. Avoir confiance, c’est considérer qu’absolument rien ne se perd. En l’occurrence, toute action aura sa répercussion dans le présent, dans le passé ou dans le futur. Il n’y a donc absolument rien à attendre.
La deuxième grande loi est que l’Univers investit en nous, plutôt que l’inverse. Il a confiance en nous (hihi…). Un petit changement de regard s’impose.
La troisième loi est que tout est juste, même si les mécanismes sous-jacents nous échappent la plupart du temps. A l’extrême, avoir confiance totale en l’Univers devrait nous amener à considérer comme juste l’élection des plus grands imbéciles à la tête de nos pays. Donc dur dur d’avoir confiance en l’Univers, ça nous oblige de relativiser un peu nos propres objectifs et idéaux, aussi justes qu’ils soient à nos yeux.

Très volontiers, j’accueille vos commentaires et vous souhaite un très joli mois de mai !