Maladie de lyme et bioénergétique

La maladie de lyme semble avoir gagné beaucoup de terrain. Dernièrement, j’ai appelé un de mes vieux potes, il me dit qu’il est juste entrain de se remettre de la maladie de lyme, qu’elle l’a terrassé pendant presque deux ans, qu’il s’est senti comme un légume, et qu’il commence à peine à pouvoir goûter de nouveau aux joies de la vie. Après quelques échanges verbaux, je lui parle de mes propres ennuis de santé et au bout de même pas 10 secondes, il coup la conversation en affirmant que je devais absolument prendre de la vitamine C à hautes doses pour éviter que la maladie de lyme ne s’installe. En une fraction de secondes, je suis diagnostiqué lyme-positif alors que je n’ai que vaguement énoncé mes soucis oculaires. Pour ne pas entrer en bisbille avec mon cher pote, je lui réponds que vais suivre ses conseils. Notre causerie se poursuit, il me répond par l’affirmative lorsque je lui demande s’il conçoit que derrière la maladie de lyme se dessine une intention conspiratrice comme cela a été évoqué pour le sida.
Suite à cet échange téléphonique, j’ai cogité tout cela afin clarifier mes idées et de les mettre en relation avec ce que connais des phénomènes infectieux par le biais de mes observations en bioénergétique. Voilà ce qui résulte de ces cogitations:
1. Une majorité des personnes touchées par la maladie de lyme, ou plus précisément borréliose de Lyme, tissent la relation entre l’apparition des premiers symptômes et un épisode réel du genre “je me suis gratté et tout à coup, j’ai réalisé que j’ai arraché une toute petite bestiole, en l’occurrence une tique, qui a commencé de planter ses griffes dans la peau”.
bioénergétique et lyme
2. Tout le monde peut s’auto-diagnostiquer, mais pour en avoir le cœur net, rien ne vaut un diagnostic sérieux, et ça existe aujourd’hui.
3. Les symptômes principaux liés à l’installation de la borréliose de lyme sont l’extrême fatigue, ainsi que des douleurs musculaires et des problèmes nerveux. Une fatique seule ne suffit pas pour poser un diagnostic.
4. Sur le plan bioénergétique, j’observe qu’en plus, la personne atteinte de borréliose as trouve avec la chaîne des chakras obstruée vers le haut, comme plombée.
5. La médecine officielle préconise le recours à des antibiotiques pour éradiquer la bactérie qui provoque la borréliose, dans une approche plus naturelle, il est préconisé de prendre des doses massives de vitamine C pour booster le système de défense.
6. En bioénergétique, j’ai observé que “la prise de pouvoir” par une bactérie ou un virus peut relever d’un problème de lumière propre en relation avec le fonctionnement d’un centre qui se trouve en étroite association avec la glande pinéale. Quand note propre lumière est forte, celle-ci va marquer chaque cellule de notre organisme et simplifier le travail du système de défense: Toute cellule du corps portera une marque de lumière, les cellules intrusives, donc les bactéries, seront ainsi plus facilement reconnues.
bioénergétique glande pinéale
7. Mon ressenti m’a permis de saisir que la vitamine C, tout comme la silice, sont de nature à augmenter la lumière de notre corps. On comprend donc le rôle qu’ils pourraient jouer, mais le mieux serait de restaurer la lumière propre corps en agissant sur le centre énergétique associé à la glande pinéale, je l’appelle le centre GP.
8. Sur internet, on trouve une floppée de méditations, visualisations, musiques, etc. qui soit disant activent la glande pinéale. J’en ai testé quelques unes, certaines très chouettes, mais aucune d’entre elles n’a véritablement activé mon centre GP. Toujours est-il que la glande pinéale est stimulée par des méditations qui activent notre lumière intérieure dans le cerveau.
9. Je viens de découvrir une astuce qui facilité l’accès à la glande pinéale par une voie méditative. Savoir focaliser son attention au niveau de cette glande permet de savoir comment elle se porte, cela permet de l’activer et aussi de lui apporter un supplément de lumière. Pour réussir à focaliser l’attention sur la glande pinéale, le prérequis est d’arriver à “entrer dans sa tête”, c’est à dire de placer l’attention à l’intérieur de l’espace du crâne. Très prochainement, je mettrais à votre disposition des méditations très spécifiques pour réussir cela.
9. Beaucoup d’idées sont véhiculés à propos de la glande pinéale. On lui attribue notamment des liens avec des facultés extrasensorielles, on lui attribue donc un pouvoir, et cette idée-là suffit à déchaîner les esprits. En tant que libre penseur et bioénergéticien indépendant, je pense que rien que l’idée que cette glande pinéale est liée à notre identité d’êtres de lumière, et qu’à ce titre, participe à notre système de défense, est déjà une raison suffisante de la choyer.

Une réflexion au sujet de « Maladie de lyme et bioénergétique »

  • 5 février 2020 à 16 h 29 min
    Permalink

    Toujours très intéressants vos analyses, et réflexions
    Merci

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.